28 janvier 2016

Crédit d'impôt

Les crédits  d’impôts et les travaux de rénovation énergétique

 CITE ou le Crédit d'impôt pour la transition énergétique est un crédit alloué aux logements sans condition de ressources, effectuant des travaux de rénovation énergétique. Il émane de l’Etat afin d’encourager les foyers à se lancer dans cette perspective en vue d’obtenir ou de créer un logement digne. Ce dispositif est soumis à quelques conditions et ne s’applique qu’à certains types de travaux. Un de ses travaux est l’installation d’une pompe à chaleur.

Les différents types de travaux 

Crédit impot

Il s’agit de tous travaux dont le but est d’améliorer la performance en énergie du logement en réduisant par exemple la consommation en air conditionné, en eau chaude etc. Les travaux concernés sont ceux qui se retrouvent dans les catégories suivantes : isolation des murs, toiture, planchers-bas ; isolation des vitres ; installation de volets isolants ou portes d’entrées donnant sur l’extérieur ; installations ou changement de chaudières à haute performance énergétique ou à micro-cogénération, l’acquisition d’une pompe à chaleur (air/eau, géothermique), énergie hydraulique ou biomasse, eau-chaude solaire ou éolienne ; régulation, programmation du chauffage, et calorifugeage ; réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE)  et système de charge pour véhicule électrique.

Jusqu’à changement, si vous voulez effectuer ces travaux et obtenir surtout la réduction tva travaux de rénovation énergétique vous devez effectuer ces travaux jusqu’au 31 décembre de cette année. Ces travaux doivent obligatoirement être réalisés par des professionnels RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement, et les équipements achetés auprès des fournisseurs agréés. Sans leurs factures que les services fiscaux vont vous réclamer, vous risquez de ne rien obtenir malgré que vos travaux soient éligibles.

 

De plus, votre logement (résidence principale ou secondaire) doit être terminé depuis plus de deux ans.

Les bénéficiaires de la TVA à taux réduit sont des propriétaires bailleurs ou occupants, locataires ou simple occupants.

Concernant la pompe à chaleur elle-même, elle est diversifiée par quelques spécificités que vous devez prendre en compte telle une pompe à chaleur géométrique à capteur fluide frigorigène de type sol-sol ou sol-eau, ou de type eau glycolée / eau ; ou de type eau/eau seulement, une pompe à chaleur air/eau, Les pompes à chaleur dédiées à la production d'eau chaude sanitaire etc.

Leurs coefficients varient selon leurs performances : supérieur ou égal à 3,4 pour des températures d'entrée et de sortie d'eau glycolée de 0° C et -3° C à l'évaporateur, et des températures d'entrée et de sortie d'eau de 30° C et 35° C au condenseur, selon le référentiel de la norme d'essai 14511-2  etc.

 

Les crédits  d’impôts

Depuis le 1er septembre 2014, les conditions d'éligibilité ont été simplifiées, le taux du crédit d'impôt est désormais unique et porté à 30 % et la réalisation d'une seule action permet de bénéficier du CITE.

 Le CITE s’élève à 30 % du montant TTC des dépenses. Enfin, des critères de performance des équipements conditionnent l’octroi du crédit d’impôt.

 

Fixé à 30% du coût total des travaux depuis septembre  2014, tous les ménages qu’ils soient propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit peuvent bénéficier du crédit d’impôt pour les travaux de rénovation énergétique, en l’occurrence du crédit d'impôt  pompe à chaleur, dans leur résidence principale. Toutefois, pour le total des dépenses un montant de 8 000€ est imposé pour une personne et 16 000€ pour deux personnes (un couple). Et s’ils sont des personnes à charge, ce montant augmente de 400€ à chaque nombre des personnes à charge.

 

Vous pouvez cumuler le crédit d’impôt  avec l’éco-prêt à taux zéro.

Cependant,  si vous cumulez le crédit avec d’autres aides que celle qui viennent de l’Etat, directement de l’Anah ou d’un fournisseur d’énergie (La Prime Economies d'énergie),  le montant des aides complémentaires est déduit des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt.

NB : vous ne pouvez pas cumuler le crédit pour une même dépense.

La réduction de la tva travaux de rénovation énergétique dépend des types de travaux. En effet, en théorie, la TVA est de 20%, mais pour des travaux d'amélioration, de transformation, d'aménagement ou d'entretien, le taux de TVA  est à 10%, et pour des travaux de rénovation énergétique à 5,5 %.

Pour toutes autres informations n’hésitez pas à contacter les entités concernées près de chez vous.

Posté par bernard-afflatet à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 janvier 2016

Hôtel Fortunet - 2012

ARCHITECTE MAISON PASSIVE GARD ARCHITECTURE BATIMENT PASSIF 30 

Projet d’habitat collectif, secteur sauvegardé de Carpentras (84),

Restauration et réhabilitation de l’hôtel Fortunet en 13 appartements  (1 300 m²)

Bugdet : 1 268 120 €HT Mission complète. 

Travaux de sondages, reconnaissance et mises à nu préalables intéressant la solidité, l’assainissement, la mise hors d’eau et l’architecture de l’immeuble.

Travaux  nécessaires à l’assainissement, à la mise hors d’eau et au clos de l’immeuble ;

Restauration des façades sur rue et sur cour et mise en valeur architecturale extérieure et intérieure de l’immeuble ;

Restauration de 13 logements, et des parties communes.

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

 

Posté par bernard-afflatet à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rue des Lices - 2011

ARCHITECTE MAISON PASSIVE GARD ARCHITECTURE BATIMENT PASSIF 30 

Projet d’habitat collectif en secteur sauvegardé à Avignon (84), rue des Lices

Restauration et réhabilitation de 2  immeubles insalubres en 6 appartements en triplex et garages (793 m²)

Budget : 1 569 900 €HT Mission étude DCE en collaboration avec Studio BT architectes, mission Chantier Studio BT

 

A - Travaux de sondages, reconnaissances et mises à nu préalables :

Une campagne de sondage réalisée en amont, avec accord de l’Architecte des Bâtiments de France, en concertation avec l’archéologue départemental François Guyonnet, a permis de déterminer la nature d’un certain nombre d’éléments structurels : poteaux pierre, parois à pans de bois.

Sont prévus :

Dépose des doublages et faux plafonds en RdC ;

Sondages sols RdC ;

Sondages des enduits intérieurs et extérieurs sur murs ;

Sondage des abouts de poutres de charpente de toiture et de planchers ;

Travaux de reconnaissance intéressant les parcours et l’état des collecteurs intérieurs.

 

B - Restauration des façades sur rues :

Les projets de façades ne sont pas définitifs : des détails seront fournis après sondages et piquage, en particulier pour la recomposition des RdC et des parties enduites.

Les enduits et les éléments parasites, notamment de réseaux seront purgés sur l’ensemble des façades.

L’objectif du projet de façade est de respecter ou créer une cohérence des élévations en tenant compte du vocabulaire existant, de l’identification des façades à deux travées au Nord, et à une travée au Sud, correspondant aux 4 anciennes parcelles en lanières. La composition des façades rue des Lices rappelle le parti pris général de restauration par le traitement des niveaux inférieurs et supérieurs associé à la composition du XIXe des niveaux intermédiaires.

Au Sud rue Damette, la faible épaisseur des façades en pierre de taille et la fragilité de la pierre (très érodée  et pulvérulente), détermineront le parti définitif de restauration, après piquage de l’enduit. Les baies du 2ème étage bouchées (bouchements visibles à l’intérieur) et une baie haute du RdC sont rouvertes. Les baies basses du RdC sont bouchées. L’atelier ouvre par une porte vitrée et une large baie sur allège basse.

 

C - Création de façades sur cour :

Le projet de façades sur cour est résolument contemporain, en structure légère métal et bois.

La composition d’ensemble est dictée par les trames de poteaux de pierre conservés.

La lumière naturelle dans les logements et la fluidité intérieur-extérieur (chaque logement dispose d’une terrasse ou loggia) sont privilégiées, et un jeu de hauteurs de baies évite les vis à vis direct.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

 

Posté par bernard-afflatet à 14:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2016

ÉPILOGIS : Pourquoi, pour qui, par qui ?

— Passif pour le logis. Épi pour l’écologie :Ceph

C’est l’histoire d’une idée qui… germait ! Ou devrions-nous dire un idéal ? Car nous souhaitions concilier Passif et Durable, Économie et Écologie. En résumé : une maison doublement écologique.

Notre production de CO2 devient plus que problématique : elle est d’ores et déjà une catastrophe écologique sans précédent pour l’ensemble de la population mondiale. L’énergie est en cause, mais pas seulement. La production de matières premières est aussi responsable de cette pollution.

Un moyen simple (bien qu’insuffisant car il ne concerne qu’un secteur de l’industrie : le logement) de pallier cette surproduction de CO2 serait de le stocker dans nos bâtiments. En outre, si nous pouvions concilier « diminution de la consommation énergétique des bâtiments » et « stockage du CO2 » nous en aurions – peut-être enfin – fini avec l’interminable discours sur la méthode (!) pour réduire notre production de dioxyde de carbone et minimiser nos dépenses énergétiques. Serait-ce alors l’épilogue d’une longue discussion ?

Nous le pressentions. C’est pourquoi nous avons créé ÉPI-LOGIS.

LA PAILLE ? Pourquoi pas !

Aujourd’hui, moins de 10% de la paille produite en Europe suffirait à la construction de tous les bâtiments.

Le concept n’est pas nouveau. À tort, il fut bien des fois galvaudé (souvenons-nous de la fable des trois petits cochons !). Pourtant, l’idée a fait ses preuves. Pour exemple, la Maison Feuillette, debout depuis 1920, est le plus ancien bâtiment au monde construit en ossature bois et isolation paille.

Le bois, la paille ; deux réservoirs naturels de dioxyde de carbone : CQFD !

Construire des maisons en ossature BOIS - PAILLE - BOIS, ou BOIS - LAINE de BOIS - BOIS, c’est stocker du CO2 tout en garantissant une isolation de qualité, un poids du bâti considérablement allégé, la réduction des matériaux polluants, des matières premières écologiques et recyclables, la création de nouveaux métiers, la sanité du corps (un air plus naturel, hygiénique) et de l’esprit (satisfaction de contribuer à un principe évolutif authentique), des coûts raisonnables, un gain de temps considérable…

Le PSE ? Pas si mal !Comparatif PSE

Le Polystyrène a une image déplorable. Il faut dire qu'il est tiré du pétrole et qu'il demande du CO2 pour sa création. Cependant, si l'on tient compte de plusieurs critères (notamment le transport entre la zone de conditionnement et le chantier), on est agréablement surpris par la faiblesse de son empreinte écologique : 98% de vide (très peu de matière / volume isolé), fabriqué à base de résidus de pétrole (déjà là), recyclable à près de 100%... Une structure BOIS - PSE - BOIS est donc tout à fait envisageable. Voyez plutôt cette étude (source : EUMEPS Construction) > > > > > > > >

 

— Semons pour récolter :

Dès 2020, une nouvelle réglementation thermique verra le jour en Europe. Elle imposera comme norme le standard « Passif ». Pourquoi attendre ? Dès aujourd’hui, chacun peut prétendre au confort d’une Maison Passive. Chacun peut exiger une maison de qualité, saine et respectueuse de l’environnement.

Pour les particuliers, le secteur tertiaire ou les promoteurs immobiliers, l’accès au passif doublement écologique n’est plus une fiction. C’est une réalité. Ce devrait être une évidence.

— Un partenariat :

BBernard AFFLATET est électronicien de formation et a fait ses études à l'Université des Sciences et Techniques du Languedoc / Montpellier II (maths, physique et chimie). Il est autoentrepreneur depuis 2010 dans le domaine du bâtiment (électricité, plomberie, rénovation…).

Autodidacte, Bernard s'est auto-formé dans le domaine du Bâtiment Passif de 2013 à 2014, puis a suivi en 2014 la même formation que Catherine. Il a passé l’examen et a obtenu le diplôme de Conseiller/Consultant Européen Maison Passive : le CEPH, délivré par le PassivHaus Institut Allemand (voir la liste des diplômés). Deux personnes actuellement diplômées dans le département du Gard (voir la carte des CEPH).

Bernard se spécialise actuellement dans l’utilisation du logiciel PHPP et est rédacteur-expert pour le site COMPRENDRECHOISIR.

&

Catherine JIMENEZ est Architecte DPLG* depuis 1997. C

Elle a exercé sur les secteurs d’Avignon, de Saint-Laurent des Arbres, Bagnols-sur-Cèze, Carpentras, Pertuis, Cavaillon, Vénéjan, Laudun…  Elle a animé l’atelier petit patrimoine et paysage ATOUT Environnement – Association d’Insertion de Bagnols sur Céze, puis fut architecte en libéral jusqu’en 2003, avant d’intégrer l’équipe de l’ATELIER LEFEVRE ARCHITECTE jusqu’en 2013.

La conjoncture économique a malheureusement eu raison de cette société. L’année 2014 fut mise à profit pour concrétiser un projet de longue date : se former au standard PASSIF.

Catherine a suivi la formation délivrée par l’unique organisme habilité à certifier les bâtiments Passifs : Le PassivHaus Institut Allemand, représenté par LA MAISON PASSIVE FRANCE, sise la Fabrique 21 à Carrières-sous-Poissy.

(*) DPLG : Diplômé Par Le Gouvernement 

 

Au salon ARCHITECT@WORK - Marseille 15-10-2015    MIDI LIBRE le 5 janvier 2016

  

Diplômes :

Architecte DPLG   Ceph   CEPH

CV de Catherine JIMENEZ

 

Quelques réalisations :

(voir aussi le menu déroulant : "Architecture - Réalisations")

C Jimenez 1C Jimenez 2

C Jimenez 3C Jimenez 4

 

C. JIMENEZ - Architecte DPLG*

ARCHITECTE MAISON PASSIVE GARD ARCHITECTURE BATIMENT PASSIF 30 

(*) DPLG : Diplômée Par Le Gouvernement

CV de Catherine JIMENEZ

Compétences & Expériences

 Catherine JIMENEZ – Architecte DPLG

C

 

MISSIONS

2013

Aménagement et restructuration des bureaux du 1er étage de la CCI en secteur sauvegardé à Avignon (84) au sein de l’Hôtel Particulier (7 salons restaurés de 2003 à 2013).

Budget 2013 : 41 806.02 €HT. Mission complète + suivi de la campagne de sondage et de recherche historique.

 

Dossier de mise en conformité Hôtel Danieli rue de la République à Avignon (84).

 

Conception et restructuration d’un appartement de 124 m² au rez-de-chaussée d’un immeuble de 3 étages en secteur sauvegardé à Avignon (84), rue Saint-Thomas d'Aquin.

Budget : 217 932 €HT Mission complète.

 

Aménagement et décoration d’une maison de ville de 280 m² à Avignon (84).

Budget : 125 000 €HT   Esquisses, projet, réalisation, suivi de chantier.

 

Projet d’habitat collectif en secteur sauvegardé à Avignon (84), rue Dorée. Restauration et réhabilitation d’un hôtel particulier XVIII° en 14 appartements.

Bugdet : 1 200 000 €HT Mission complète.

 

Étude de faisabilité travaux de confortation et d’entretien cage d’escalier et appuis des baies sur cour Hôtel Particulier, rue de la Banasterie à Avignon (84). Relevé, diagnostic, identification des  pathologies, estimations des coûts.

Budget   : 55 156 €HT.

 

Aménagement d’un immeuble de 3 étages en secteur sauvegardé à Avignon (84), rue Grande Fusterie, en maison de ville individuelle. Façade protégée et inscrite MH. Immeuble d’origine médiévale avec juxtaposition de strates du XVI au XX° siècles en très mauvais état. Suivi de l’étude archéologique de la façade, suivi des sondages.

Budget : 868 640 €HT Mission étude jusqu’au DCE.

2012

Projet d’habitat collectif en secteur sauvegardé à Avignon (84), place Jérusalem. Réhabilitation d’un immeuble médiéval en 6 appartements, en état de ruine et d’insalubrité avancé et en situation difficile. Partiellement habité.

Budget : 943 742 €HT Mission complète.

 

Projet d’habitat collectif, secteur sauvegardé de Carpentras (84). Restauration et réhabilitation de l’hôtel Fortunet en 13 appartements  (1 300 m²).

Bugdet : 1 268 120 €HT Mission complète.

 

Eglise Saint Nicolas de Pertuis (84). Études préliminaires de bâtiments publics inscrits. Description, analyse des pathologies, relevés architecturaux de la façade... Mise en sécurité de la façade et création d’une rampe d’accès.

2012. budget : 43 642 €HT / 2011. Réfection de la toiture et travaux d’entretien - budget : 191 976 €HT.

 

Restructuration et aménagement d’un immeuble du XX° en secteur sauvegardé à Avignon (84), rue Victor Hugo, en 7 appartements (360 m²).

Budget : 800 000 €HT Mission étude DCE. Chantier Studio BT architectes. 

2011

Projet d’habitat collectif en secteur sauvegardé de Carpentras (84), rue Raspail. Restauration et réhabilitation de 5 immeubles insalubres en 16 appartements  et 3 commerces (1 300 m²).

Budget : 2 027 304 €HT Mission complète.

 

Projet d’habitat collectif en secteur sauvegardé à Avignon (84), rue des Lices. Restauration et réhabilitation de 2  immeubles insalubres en 6 appartements en triplex et garages (793 m²).

Budget : 1 569 900 €HT Mission étude DCE en collaboration avec Studio BT architectes, mission Chantier Studio BT.

 

Réfection d’un appartement Hôtel de Vallabrègues à Avignon (84), rue sainte Croix. Étude préalable, sondages, relevé, étude de faisabilité.

Budget : 100 000 €HT.

 

Suivi des dossiers PC et DCE pour les magasins Alinéa : Le Pontet (84), Aubagne (13), Saint Etienne-Villars (42) ... de 2003 à 2011. 

Plus…

2004 : Réaménagement et décoration du restaurant pédagogique de l’École Hôtelière d’Avignon (84).

Budget : 485 200 €HT Mission complète.

Réfection de l’église Jean XXIII à Avignon (84). Réfection des toitures, reprise des façades, changement des menuiseries, reprise des revêtements de sols.

2003 : Réhabilitation d’un mas à Cavaillon (84).

Aménagement et extension de bureaux pour Citadis en secteur sauvegardé à Avignon (84). Réfection des façades.

2002 : Projet d’une crèche communale à Goudargues (30). Mission complète.

2000 : Création d’un jardin public à Laudun (30).

1998 : Création et restructuration d’un jardin privé dans le cœur du vieux village de Vénéjan (30).

 

LOGICIELS

AutoCAD

Vector

SketchUp

InDesign

Photoshop


Place Jérusalem - 2012

ARCHITECTE MAISON PASSIVE GARD ARCHITECTURE BATIMENT PASSIF 30 

Projet d’habitat collectif en secteur sauvegardé à Avignon (84), place Jérusalem. Réhabilitation d’un immeuble médiéval en 6 appartements, en état de ruine et d’insalubrité avancé et en situation difficile, partiellement habité.

Budget : 943 742 €HT Mission complète

Jérusalem - plan R+2

Jérusalem 1

Jérusalem 2

Jérusalem 3

Jérusalem 4

Jérusalem 5

Jérusalem 6

Jérusalem 7

Jérusalem 8

Jérusalem 9

Posté par bernard-afflatet à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Rue Raspail - 2012

ARCHITECTE MAISON PASSIVE GARD ARCHITECTURE BATIMENT PASSIF 30 

Projet d’habitat collectif, secteur sauvegardé de Carpentras (84). Restauration et réhabilitation de l’hôtel Fortunet en 13 appartements  (1 300 m²)

Bugdet : 1 268 120 €HT Mission complète

ÎLOT 1

 

Rue Raspail - Îlot 1-1

 

Rue Raspail - Îlot 1-2

 

Rue Raspail - Îlot 1-3

 

Rue Raspail - Îlot 1-4

 

Rue Raspail - Îlot 1-5

 

Rue Raspail - Îlot 1-6

 

Rue Raspail - Îlot 1-7

 

Rue Raspail - Îlot 1-8

 

Rue Raspail - Îlot 1-9

 

Rue Raspail - Îlot 1-10

 

Rue Raspail - Îlot 1-11

 

Rue Raspail - Îlot 1-12

 

Rue Raspail - Îlot 1-13

 

Rue Raspail - Îlot 1-14

 

Rue Raspail - Îlot 1-15

 

Rue Raspail - Îlot 1-16

 

Rue Raspail - Îlot 1-17

 

Rue Raspail - Îlot 1-18

 

Rue Raspail - Îlot 1-19

 

ÎLOTS 3 & 4

Rue Raspail - Îlots 3&4-1

Rue Raspail - Îlots 3&4-2

Rue Raspail - Îlots 3&4-3

Rue Raspail - Îlots 3&4-4

Rue Raspail - Îlots 3&4-5

Rue Raspail - Îlots 3&4-6

Rue Raspail - Îlots 3&4-7

Rue Raspail - Îlots 3&4-8

Rue Raspail - Îlots 3&4-9

Rue Raspail - Îlots 3&4-10

Rue Raspail - Îlots 3&4-11

Rue Raspail - Îlots 3&4-12

Rue Raspail - Îlots 3&4-13

Rue Raspail - Îlots 3&4-14

Posté par bernard-afflatet à 12:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Maison Passive - 2016

ARCHITECTE MAISON PASSIVE GARD ARCHITECTURE BATIMENT PASSIF 30 

Conception maison passive pour une résidence privée à Valliguières (30).

Surface habitable = 134m² hors terrasses

Budget : 255 400 €HT hors honoraires phase DCE (Prix indicatif)

Valliguières (1)

Valliguières (2)

Valliguières (3)

Valliguières (4)

Valliguières (5)

Valliguières (6)

Ceph

Posté par bernard-afflatet à 12:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 janvier 2016

Jardin Public - 2000

  

Création d’un jardin public à Laudun (30).

 

Jardin Laudun

 

Posté par bernard-afflatet à 15:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Jardin privé - 1998

 

Création et restructuration d’un jardin public dans le coeur ancien de Vénéjan (30)

Vieux Village de Vénéjan 2

Vieux Village de Vénéjan 1

Jardin Privé Vénéjan 1-2

Jardin Privé Vénéjan 2-2

Posté par bernard-afflatet à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,